Région Limousin

présentationprogrammationprêt d'œuvresEducation Nationaleprojets spécifiques[archives] |

 

Archives 2009

Couverture de Toujours ou jamaisLa diffusion du livre Toujours ou jamais, Marc Pataut, Edition Liénart 2009
Diffusé à partir de janvier 2009, le livre retrace l’expérience menée avec l’artiste Marc Pataut au sein de l’unité pédopsychiatrique du docteur Roche. Bien positionné en librairie, ce livre a reçu également de nombreux échos dans la presse, eu égard aux problématiques qu’il traverse, mais aussi à la qualité du travail artistique, unanimement saluée.

L’Artothèque a d’ailleurs été largement sollicitée, dès les premiers mois de l’année 2009, par de nombreux porteurs de projet de toute la France, désireux de s’informer sur les modalités de ce projet.


Un projet distingué au plan national.

D’autre part, en octobre 2009, l’Artothèque a été contactée par la Conférence des directeurs de CHU de France (commission Culture), le projet avec Marc Pataut ayant été retenu parmi les projets les plus emblématiques de la réussite du programme « Culture à l’hôpital » qui a fêté en 2009 ses dix ans d’existence. Après examen de la commission, notre projet a été présenté dans la publication Humanités (Ministères de la Culture et de la Santé), qui regroupe les trente plus belles initiatives de ces dix dernières années en France.

L’ouvrage Humanités sera officiellement présenté en 2010 en présence de M. Mitterrand et de Mme Bachelot-Narquin, les ministres de tutelle.

Enfin, il faut souligner que les participants au projet (au total plus de quarante adolescents et une trentaine de soignants) ont envoyé des retours très positifs après la publication du livre. L’expérience les a marqués en profondeur, et pour beaucoup l’objet final leur semble très pertinent par rapport à ce qu’ils ont vécu.

Toujours ou jamais > en savoir plus

article de rue89.com (premier site d’information en ligne), consulté plus de 18 000 fois

 Article du Monde daté du 17 juillet 2009 (article également visible sur le site internet).


Article de rue89.com (premier site d’information en ligne), consulté plus de 18 000 fois.
Article du Monde daté du
17 juillet 2009.

 


 

Janvier – avril 2009
IUFM du Limousin (Haute-Vienne)
« apprendre à voir - formation des professeurs des écoles »
Publics : 45 professeurs des écoles 2ème année (PE2) et 38 de 1ère année (PE1), 15 maîtres formateurs, 10 classes de 25 à 28 élèves et 5 conservateurs, assistants et documentalistes.

Une convention entre l’Université de Limoges, l’IUFM du Limousin et l’Artothèque du Limousin définit les pistes du travail de collaboration engagé depuis quatre ans. Qu’est-ce qu’une artothèque, quelles sont ses missions de médiation ? Quels intérêts pédagogiques
à la venue d’une œuvre dans la classe ?
Au travail de confrontation directe à l’œuvre s’ajoute un examen attentif des différentes démarches artistiques exposées (5 demi-journées d’intervention). La conjonction de ces deux approches (l’expérience sensible et la médiation documentée) donne lieu, ensuite, à
deux exercices pédagogiques. Par groupe de quatre ou cinq personnes, les enseignants développent, autour d’une œuvre, une séance de cours qui articule un atelier d’expression plastique et l’expression orale face à l’œuvre. Les maîtres formateurs, qui accueillent dans leur établissement les œuvres et les jeunes enseignants, sont pleinement associés à l’ensemble du travail. Enfin, une programmation étalée sur un semestre permet de donner une visibilité plus large à cette action. Tour à tour, les œuvres sont exposées à la médiathèque de l’IUFM.

Le projet pédagogique de chacun, et des travaux d’élèves peuvent y être consultés pour témoignage d’expérience et incitation.
Ainsi, vingt oeuvres sont amenées à l’IUFM et une douzaine d’entre elles ont circulé dans les établissements scolaires d’accueil puis à la médiathèque de l’IUFM.
Cette orientation des procédures de travail avec l'IUFM vise à responsabiliser davantage l'enseignant en formation (PE2) en le plaçant dans les conditions du prêt classique auxquelles se confronte chaque enseignant abonné à l'artothèque (travail sur rendez-vous,
choix de l'oeuvre pour le travail en classe, documentation de celle-ci, sensibilisation à la conservation préventive...).
L'artothèque s'est également rendue disponible pour recevoir sur rendez-vous chacun des PE afin de les accompagner dans leur projet pédagogique, et parfois même de présenter plus en détails les différents projets réalisés avec l'Education Nationale (notamment pour
les PE1) en préparation du concours. L'ensemble du travail s'est articulé autour du paysage, avec le souci de s'inscrire fortement sur les nouvelles contraintes liées à l'histoire des arts.

 

Liste des oeuvres : Dominique Bailly, Charles Mason Estate, Pierre Savatier Jardin à la  française, Jacques Villeglé Calendrier 2003, Thiery Girard Tence, Haute-Loire, Franck Gérard Puy de Larboury, Vassivière en Limousin, Jochen Gerner Carte de Tulle, herman de vries From Earth, Lila, Ana Mendieta Silueta works in Mexico, Chrystèle Lerisse sans titre, Cueco Ceci est un paysage, Anne-Marie Filaire Vers Jericho.

 

Vue de l'exposition L'eau à La Métive20 février, 3 mars et du 30 mars au 4 avril 2009. La Métive, Moutier d’Ahun (Creuse)
« L’eau » - Partenariat avec Centre International d’Art et du Paysage, relais artothèque, et le LEGTA d’Ahun.

Mise en œuvre en partenariat avec le CIAP et La Métive (Moutier d'Ahun) d'un travail sur le commissariat et la scénographie d'une exposition avec un groupe d'étudiants en BTS.
Il s’est agit pour un groupe de cinq étudiants du LEGTA en pisciculture de réaliser l’expérience d’un « commissariat » et la « scénographie » d'une exposition d’art contemporain sur le thème de l'eau. Les étudiants se sont confrontés aux contraintes du lieu, puisqu’il s’agit d’un ancien moulin, tout en assurant la valorisation des œuvres qu'ils ont sélectionnées. Leur choix s'était donné pour objectif de suggérer ce lien élémentaire sans pour autant le rendre trop littéral. Lors d'un temps fort, ces étudiants ont investi le rôle du « médiateur » pour dialoguer autour des démarches des artistes avec les visiteurs venus en nombre, et ainsi faire partager leur propre expérience des œuvres.
Sur trois journées d’interventions, nous avons souhaité sensibiliser les étudiants à la complexité du montage d'une exposition, qui leur permette d’appréhender les contraintes (contraintes de site, de conservation, de temps, de budget...), tout en garantissant au public une exposition de qualité et un contact privilégié avec l’art d’aujourd’hui.

Liste des œuvres : Frédérique Lucien Ô solitude... Contre parties en trois lumières, Yves Chaudouet monotype, Florence Louise Petetin, Chrystèle Lerisse, Maya Spassova Voyage romantique sur la Seine, Olivier Leroi Les ancêtres du marchand d'Orangeade, Ana Mendieta, Konrad Loder Limaces, Frédéric Clavère Figures hybrides.

 

Tulle - Sortir la Tête (Corrèze), « Une collection pour vous ». Laurie-Anne Estaque, « Europeana, une brève histoire du XX° siècle », 2008

17 mars - 3 avril 2009
Tulle - Sortir la Tête (Corrèze), « Une collection pour vous »
Partenariat avec Peuple et Culture, relais artothèque pour la Corrèze.
Œuvres de Charles Mason, Laurie-Anne Estaque, Nicolas Milhé, Adel Abdessemed, Timothy Mason, Jason Karaindros…

Pour la 8ème année consécutive, un rendez-vous avec les habitants de Tulle pour s’emparer d’une œuvre de la collection. C’est l’occasion de vivre pendant quelques mois au contact quotidien avec une œuvre d’art.
Des rendez-vous avec les enseignants ont été proposés (du 19 au 31 mars). Une journée a été exclusivement consacrée aux enseignants et documentalistes sur la notion de territoire.

« Rencontres avec l’artiste Laurie-Anne Estaque »

Enseignants de l’Education Nationale : 8 personnes (atelier). Grand public : 34 (diaporama, et conférence)
Autour de l’exposition réalisée à Sortir la tête, à Tulle, nous avons reçu Laurie-Anne Estaque une première fois pour une demi-journée exclusivement réservée au personnel de l'Education Nationale autour d'un atelier pédagogique, et une seconde fois pour une conférence ouverte à tous.

 

Du 4 au 26 avril, Argentat (Corrèze). A l'ancienne Halle, place Delmas.
Œuvres de Ramon. Une rencontre entre l'artiste et le public a eu lieu le soir du vernissage. Tout un programme de visites a été assuré pour les scolaires en collaboration avec Peuple et culture, relais Artothèque pour la Corrèze.

Du 10 juin au 9 juillet. Saint-Mathieu (Haute-Vienne)
Œuvres de Dominique Bailly, Gilles Bruni et Marc Babarit, Andy Goldsworthy, Richard Long, herman de vries…

27 mars 2009. Lycée Suzanne Valadon : « Décrochages », Limoges (Haute-Vienne)
Colloque sur les décrochages scolaires, avec le laboratoire du CIEN (Centre Interdisciplinaire sur l’Enfant)
Publics : 108 directeurs d’établissements, conseillers d’éducation et personnels infirmiers.
Ce colloque posait la question du décrochage chez les jeunes, tant au niveau scolaire que social. Les différents intervenants livraient aussi des témoignages de « raccrochages » scolaires rendus possible grâce à la mise en œuvre de projets pédagogiques souvent
d’ordre culturel ou interdisciplinaire. L’Artothèque a présenté à l’occasion de cette rencontre les œuvres de Marc Pataut issues de la série Saint-Denis du Monde et Aulnay sous quoi.


« Rencontre avec un artiste autour du paysage » - programme en partenariat avec le PREAC Art&Paysage
Gilles Bruni - 5 février 2009 – CRDP Limoges (Haute-Vienne). Publics : 45 élèves, étudiants et professeurs (BTS et lycéens), et publics divers
Franck Gérard – 9 avril 2009 – Lycée Raymond Loewy, La Souterraine (Creuse). Publics : 23 étudiants BTS
Laurie-Anne Estaque – 17 décembre 2009 – Lycée Raymond Loewy, La Souterraine (Creuse). Publics : 29 étudiants BTS

Un programme de conférences autour du paysage a été élaboré en partenariat avec le Pôle National Ressource Paysage. Ces conférences destinées à un public de scolaires et d’enseignants sont également ouvertes à tous. Ann Pham N’Goc Cuong, responsable du
pôle de ressources pour l'éducation artistique et culturelle « art et paysage », coordonne et anime ces conférences avec l’Artothèque.

14 mai -16 juin, Musée d’art et d’archéologie de Guéret, « l’artothèque au musée ». Jacques Villeglé, « Suite 2003 », sérigraphie arrachée, 2003.14 mai -16 juin, Musée d’art et d’archéologie de Guéret, « l’artothèque au musée »
Publics : 398 personnes lors de la Nuit des musées, le samedi 17 mai.
Œuvres de John Armleder, Jason Karaindros, Olivier Leroi, Nelly Maurel, Aurélie Nemours, Guillaume Pinard, Ramon, Jean-Pierre Uhlen, Jacques Villéglé…

Lors de l’inauguration de l’exposition, une rencontre avec l‘artiste Ramon a rassemblé le public autour de l’oeuvre Hommage à Dziga Vertov. Les visiteurs pouvaient emprunter les oeuvres de l’artothèque exposées ainsi que celles présentées dans des «réserves temporaires». C’était bien évidemment l’occasion d’un échange nourri avec un public fidèle au musée. L’expérience est simple : chaque visiteur peut s’emparer d’une oeuvre de la collection de l’artothèque. Cette opération est le moyen original proposé par l’Artothèque du Limousin pour faire vivre un relais artothèque en Creuse. Le dimanche, un parcours croisant les regards d’une collection à l’autre a été proposé aux visiteurs, animé par les personnels chargés des publics du musée et de l’artothèque (fréquentation : 17 personnes).

L'artothèque au musée > en savoir plus



Conférence et atelier avec Nelly Maurel, 17 juin 2009

Publics : 22 personnes pour la conférence, et 19 personnes pour l’atelier (13 enfants et 6 adultes).
Atelier pour les scolaires :dialogue entre deux collections, rendez-vous assuré par l’Artothèque et le service de publics du musée.
mardi 23 juin 2009, 44 élèves.

 

Du 21 au 24 mai. Moutier d’Ahun-la Bergerie (Creuse)
Œuvres de Juliana Gomez, Roger Vulliez. En partenariat avec l’association des Amis du Moutier d’Ahun.
Une rencontre autour des œuvres exposées s’est déroulée le jeudi 21 mai après-midi.

 

Du 24 mai au 4 juin. Panazol (Haute-Vienne).
Œuvres de Dominique Bailly, Gilles Bruni et Marc Babarit, Andy Goldsworthy, Richard Long, herman de vries…

 

Anne-Marie Filaire, 17 avril – 17 mai 2009
La Halle aux grains, Saint-Junien. Fréquentation : 546 visiteurs.
Cette exposition a été accompagnée de la projection du film Enfermement, le lundi 11 mai 2009 à 18h30 au Ciné Bourse suivie d’un débat en présence de l’artiste. Anne-Marie Filaire a également participé à une rencontre avec des lycéens et leur professeur de philosophie, autour des ses œuvres et de son film.

L’art en lieux, quatrième édition « Il est loin l’océan… ». Korad Loder, « Limaces », peinture, 2003.5 juin au 29 septembre 2009
L’art en lieux, quatrième édition « Il est loin l’océan… »
Mairie de Royère de Vassivière, Centre International d’Art et du Paysage, artothèque du Limousin.

La Commune de Royère de Vassivière adhérente au Faclim a souhaité réaliser une quatrième édition d’art en lieux, avec deux nouveaux hôtes : la pharmacie et la trésorerie publique.
Poursuivant notre partenariat avec le service éducatif du CIAP, nous avons mis l'accent cette année sur la collaboration avec les plus jeunes. Ce sont les enfants de l'école de Royère de Vassivière qui sont à l'origine du choix thématique "Il est loin l'Océan..." qui a nourri la diversité des choix des hôtes sans pour autant perdre en cohérence.

Animations
Des animations scolaires avec l'ensemble des classes de l'école de Royère de Vassivière ont été réalisées par le service pédagogique du centre d'art de Vassivière.
L'équipe du service pédagogique du CIAP et du service des publics de l'Artothèque du Limousin ont reçu durant sur toute une journée les hôtes afin qu'ils effectuent leurs sélections d'œuvres dans les meilleures conditions et puissent bénéficier d'un contact vif et enrichi avec les œuvres.Très impliquée, Eloïse Lebourg de Radio Vassivière a consacré une émission complète à cet événement.

 

Les œuvres et les lieux de l’exposition :
Xavier Zimmermann et Marc Pataut à la Mairie, Salle du Conseil, Franck Gérard à Radio-Vassivière, Laurie-Anne Estaque à la Poste : salle d’accueil du public, Bernard Mazaud à l’Office de Tourisme, Yves Chaudouet et Fabien Verschaere dans la salle d’attente du cabinet médical, Florence Petetin au salon de coiffure, Maya Spasova à l’Atelier (café, cyber-café), Ramon à la pharmacie, Cueco à la maison de retraite (EHPAD), Frédérique Lucien à la Trésorerie, Hervé Di Rosa à l’atelier mécanique, Konrad Loder à la Bibliothèque (œuvres choisies par les enseignants de l’école de Royère de Vassivière), Frédérique Lucien au Restaurant Le nid du coucou.

L'art en lieux
> en savoir plus



Du 27 juin au 19 juillet
. Linards (Haute-Vienne)
Salle Antoine Blondin. Écrivains en Limousin – Xavier Zimmermann.
Cette commande photographique a été réalisée en 2003-2004, à l’initiative du Ministère de la Culture – DRAC du Limousin en collaboration avec l’Artothèque du Limousin.

 

Linards (Haute-Vienne), Xavier Zimmermann, « Paysage ordinaire », photographie, 2003

Du 4 au 23 juillet, Saint-Martin-de-Jussac (Haute-Vienne). Œuvres de Patrick Faigenbaum

Du 6 août au 17 octobre, Châtelus Le Marcheix (Creuse)

Office de Tourisme. Œuvres d’Henri Cueco. En collaboration avec le facLim l’Office de Tourisme de Châtelus le Marcheix.

Du 9 septembre au 7 octobre 2009, Sauviat - sur Vige (Haute-Vienne)
. Œuvres de Patrick Faigenbaum

Du 19 et au 20 septembre, Journées du Patrimoine

Ecrivains en Limousin au Vieux Château de Vicq sur Breuilh (Haute-Vienne)
En collaboration avec la programmation de l’association des Saisons du Vieux Château pour les journées du Patrimoine.

 

" « Faire fête à perpète » 12, 13 et 16 octobre 2009. Œuvre de Anne Ferrer, « Fleur truie-prothèse pour arbre », aquarelle, 2002Faire fête à perpète" 12, 13 et 16 octobre 2009
En partenariat avec Art Nomad, au collège de Saint Sulpice Les Feuilles, puis au lycée Jean Giraudoux à Bellac, dans le cadre de la semaine du « Parfait petit nomad ».
Saint Sulpice Les feuilles, 12 et 13 octobre

Autour de la fête, deux journées d'animations avec Art Nomad
se sont déroulées au collège de Saint-Sulpice-les-Feuilles.

En alternance aux ateliers d’arts plastiques pilotés par l’équipe d’Art Nomad, les collégiens se sont livrés à un dialogue sur le sens de la fête, tout en s’appuyant sur des œuvres extraites des collections de l'Artothèque du Limousin. Ainsi le masque, le déguisement, le
monstre, la transgression et de nombreuses autres idées ont été évoquées.

Œuvres : les « figures hybrides » de Frédéric Clavère ; les peintures de Raphaëlle Paupert Borne, les aquarelles d'Anne Ferrer ou de Fabien Verschaere, mais également les sérigraphies de Ben…

 


Bellac, 16 octobre

Une matinée d'échange et d'ateliers d'arts plastiques ont été proposés aux lycéens de Bellac. Deux classes de secondes ont participé.
Liste des œuvres : Ben, Michèle Cires, Frédéric Clavère, Philippe Favier, Anne Ferrer, Raphaëlle Paupert-Borne, Fabien Verschaere, Gudrun Von Maltzan.


Novembre - décembre 2009
. « Une collection pour vous », Saint-Yrieix
Partenariat : Ville de Saint-Yrieix, Centre Culturel Jean-Pierre Fabrègue. 11 « emprunteurs »
Prêts d’œuvres :
deux rencontres avec les publics ont été organisées les mercredis 18 novembre et 2 décembre, les prêts d’oeuvres étaient réalisés lors de ces rencontres, mais pouvaient aussi s’effectuer tout au long de l’exposition. 18 oeuvres ont été empruntées, et
11 personnes sont venues choisir seules, en couple ou en famille.
Présentation de Quartiers d'Hiver
En parallèle à l’inauguration des « Quartiers d’hiver » avec les éditions Semiose, à la BFM de Limoges, l’Artothèque du Limousin a réalisé une présentation des œuvres éditées tout spécialement pour cette occasion.

 

Vue de l'exposition Quartiers d'Hiver, Bfm Ville de LimogesQuartiers d'hiver
Partenariat avec la BFM de Limoges et Semiose
La Bfm et l’Artothèque se sont associées pour cette carte blanche aux éditions Semiose.
Neuf artistes ont été produits, des temps de rencontre avec les publics pendant les quatre jours de l’opération.

Focus sur la collection, trois rendez-vous donnés au public afin de découvrir mieux la collection de l’Artothèque .
Table ronde autour de la collection : « qu’est ce qu’être collectionneur ? »

vendredi 4 décembre, public 110 personnes
Elle a réuni les artistes Jacques Julien, Hippolyte Hentgen (Lina Hentgen et Gaëlle Hippolyte) et Guillaume Pinard, Benoît Porcher (Sémiose), le collectionneur Stéphane Corréard, Catherine Texier, et Manou Farine, critique d’art, journaliste à France Culture, qui assurait la modération.

La journée clôture de l’opération, le 5 décembre : Hippolyte Hentgen, Jacques Julien et Guillaume Pinard se sont prêtés à un échange ouvert tout au long de la journée avec les publics.
Quartiers d’hiver était présenté avec une scénographie originale de David Dubois. les œuvres produites pour l’occasion : sérigraphies de Jacques Julien, Guillaume Pinard, Anne Brégeaut, objets et affiches de Hippolyte Hentgen, céramiques de David Dubois, pochoir de
Taroop & Glabel, oeuvres imprimées gratuites de documentation céline duval, objet sérigraphié de Joël Hubaut.
Les œuvres étaient disponibles à la vente sur place pendant la durée de l’exposition.
D’autres œuvres prêtées par Semiose complétaient l’exposition, ainsi que des vidéos originales d’artistes. Sur les cinq jours de la manifestation, plusieurs centaines de visiteurs sont venus voir l’exposition et dialoguer avec les artistes et les membres de l’équipe.
Les œuvres produites pourront intégrer la collection de l’Artothèque du Limousin.

Quartiers d'Hiver > en savoir plus

 

Au mur, de gauche à droite : œuvres de Frédéric Bouffandeau, deux « Paysage », huile sur papier, 2005 et deux œuvres sans titre, fusain, 2001AUTRES PARTENARIATS AVEC L’EDUCATION NATIONALE

Le travail réalisé en 2008 auprès de différents enseignants a porté ses fruits en 2009, ainsi des classes à PAC accompagnées d’intervention d'artiste dans les écoles ont été mises en place au Lycée Léonard Limosin (déc 2008 / janvier 2009).

En collaboration avec la MJC de la Souterraine (ateliers avec les écoles de la Souterraine), le Collège Jean Rostand à Saint Sulpice les Feuilles (février-avril 2009) et l’école maternelle Julio Curie, Limoges, pour un travail tout au long de l’année 2009.
Enfin le travail réalisé avec l’inspection académique s'articule depuis de nombreuses années avec les deux sites de l'inspection académique autour des arts plastiques en Haute-Vienne, piloté par Laurence Maurand (Limoges) et Florence Jouhanet (Nexon).
Le travail mené avec Laurence Maurand met en relation des oeuvres de la collection avec celles des artistes qui exposent au point art et effectuent des ateliers. A Nexon, des rencontres avec les œuvres de l'Artothèque se développent sur deux temps d’exposition pédagogiques autour de « Lignes en lianes ». Ensuite, se déploie un travail collectif à Puy Cheny en plein air.

Qu’est-ce que l’Artothèque ?

Mieux connaître cette structure, ses missions, sa collection. Dans ce cadre, des rendez-vous réguliers ont lieu dans les réserves de l’Artothèque du Limousin. Cette année, deux classes venues du lycée agricole Les Vaseix puis les premières et secondes années de l’ENSA ont pu être sensibilisés aux enjeux de cette collection publique.

Archives 2008

« Apprendre à voir - formation des professeurs des écoles ». (de gauche à droite) Antonio Saura, « Portrait imaginaire », lithographie, Frédéric Clavère, « Figure hybride », laque, 2001, Michèle Cires », Corrida, aquatinte au sucre, 1995Janvier - juin 2008, IUFM du Limousin
"Apprendre à voir - formation des professeurs des écoles"


Après la signature d’une convention entre l’Université de Limoges, l’IUFM du Limousin et l’Artothèque, un important travail a été mené. Qu’est-ce qu’une artothèque, quelles sont ses missions de médiation ? Quels intérêts pédagogiques à la venue d’une œuvre dans la classe ? L’expérience partagée du regard révèle une pluralité de registres : entre expérience sensible, description objective, projection personnelle.
Au travail de confrontation directe à l’œuvre s’ajoute un examen attentif des différentes démarches artistiques exposées (4 demi-journées d’intervention). La conjonction de ces deux approches (l’expérience sensible et la médiation documentée) donne lieu, ensuite, à deux exercices pédagogiques. Par groupe de quatre ou cinq personnes, les enseignants développent, autour d’une œuvre, une séance de cours qui articule un atelier d’expression plastique et l’expression orale face à l’œuvre. Les maîtres formateurs, qui accueillent dans leur établissement les œuvres et les jeunes enseignants, sont pleinement associés à l’ensemble du travail. Enfin, une programmation étalée sur un semestre permet de donner une visibilité plus large à cette action. Tour à tour, les œuvres sont exposées à la médiathèque de l’IUFM. Le projet pédagogique de chacun ou des travaux d’élèves peuvent y être consultés pour témoignage d’expérience et incitation.
Ainsi, vingt œuvres sont amenées à l’IUFM et une douzaine d’entre elles ont circulé dans les établissements scolaires d’accueil et la médiathèque de l’IUFM.

Cette réorientation des procédures de travail avec l'IUFM vise à responsabiliser davantage l'élève PE2 en le plaçant dans les conditions du prêt classique auxquelles se confronte chaque enseignant abonné à l'Artothèque (travail sur rendez-vous, choix de l'œuvre pour le travail en classe, documentation de celle-ci, sensibilisation à la conservation préventive...).
En parallèle, la redéfinition de la convention avec l'IUFM a permis une plus grande souplesse dans l'exploitation des œuvres par les professeurs enseignants de l'IUFM.
L'Artothèque s'est également rendue disponible pour recevoir sur rendez-vous chacun des PE afin de les accompagner dans leur projet pédagogique, et parfois même de présenter plus en détail les différents projets réalisés avec l'Education Nationale (notamment pour les PE1) en préparation du concours.

Liste des œuvres : Bruni-Babarit, Les sentiers, Jason Karaïndros, Je te décrocherai la lune, Franck Gérard, sans titre (La limite transversale de la mer), et Puy de Larboury, Vassivière en Limousin, Miguel Angel Molina, une inversion sans titre, carte routière, Ramon, Tas d'ordure aux concombres, Alix Delmas, un dessin sans titre et Une Chambre à Orléans, Laurie-Anne Estaque, Refugees et Made in France Contrex, Ruth Gurvich, sans titre, Valérie Belin, Miroirs, Adel Abdessemed, Zero tolerance, Michèle Cires, Corrida I et III, Antonio Saura, Dama en color, Frédéric Clavère, Figures hybrides.

 

29 février - 4 avril
Tulle - Sortir la Tête - "Une collection pour vous"

Partenariat avec Peuple et culture, relais Artothèque pour la Corrèze

Œuvres de Frédéric Bouffandeau, Anne-Marie Filaire, Franck Gérard, Marie-Ange Guilleminot, Chrystèle Lerisse, Miguel-Angel Molina, Jacques Villeglé…

Pour la 7ème année consécutive, le rendez-vous est donné aux habitants du territoire de Tulle pour s’emparer d’une œuvre de la collection.  C’est l’occasion  de vivre pendant quelques mois au contact quotidien avec une œuvre d’art. Après les  formalités, les conditions de prêt restent gratuites pendant la durée de l’exposition.

Photographie de la rencontre avec Jean Seisser

"Rencontre avec Jean Seisser autour de l'oeuvre de Jacques Villeglé"

 

Autour de l’exposition réalisée à Sortir la tête, à Tulle, nous avons reçu Jean Seisser qui a édité régulièrement l'œuvre de Jacques Villeglé. Jean Seisser a pu répondre aux nombreuses questions du public corrézien.

 

 

Mars 2008, Collège André Maurois et collèges de proximité
" L'œuvre et ses liens"

Il s'est agi d'une journée de stage de formation de proximité ouverte aux enseignants de disciplines variées en collèges proches de l'établissement Maurois, abonné à l'artothèque du Limousin.
Chaque enseignant d'arts plastiques encadre deux autres enseignants dans une approche transversale et une démarche collective de l'exploitation des œuvres d'art.
L'objectif est d'ouvrir sur une approche pédagogique transversale des œuvres d'art en explorant la relation à l'œuvre (multiplicité du regard - typologie), en développant des rapprochements entre les œuvres tout en s'attachant à rendre explicite la relation qui les unit. Ce travail pourrait conduire à une exposition en milieu scolaire. Se pose alors également la question de la scénographie et la manière dont celle-ci oriente ou détermine la relation de sens mise en œuvre.
Ce travail s'est amorcé par une présentation du projet, suivie d'une présentation de l'artothèque et de ses missions. La question du rôle de l'artothèque dans le milieu scolaire a été détaillée (abonnement, conditions et formalités, conservation et sécurité, coûts, projets, façon de procéder). Une présentation de chacune des œuvres et de la démarche générale de chaque artiste a été effectuée.

 

 

31 mars, 1er et 2 avril 2008, CRDP
Séminaire "cinéma, langage, objet, paysage : tout communique ?"

Ce séminaire proposait d’explorer à travers l’image animée, en particulier le cinéma, tout en s’ouvrant à d’autres médiums comme la vidéo d’artiste, comment se construit l’image et comment elle concourt à faire sens. L’artothèque partenaire sur le projet, autour d’une problématique liée au paysage, a initié une rencontre avec l’artiste Isabelle Grosse autour d’une œuvre vidéo intitulée Route Nationale 2 réalisée en 1999. La projection et la conférence ont été suivies d’un échange avec le public.
Ouvert aux enseignants des 1er et 2nd degré ainsi qu’aux professionnels de la culture, ce séminaire a été conçu en partenariat avec la DRAC, le Conseil Régional du Limousin, l’IUFM, le Pôle régional de l’image de Brive et l’artothèque du Limousin.

 

 

23 avril 2008, Pôle National Ressource (PREAC) : "conférence/paysage"
" Alix Delmas, D106"
CRDP Limousin, Limoges

 

 

3 décembre 2008, "Anne-Marie Filaire, Enfermement"
Lycée Raymond Loewy, La Souterraine.
Événement PAUSE du réseau 5,25.

Un programme de conférences autour du paysage a été élaboré en partenariat avec le Pôle National Ressource Paysage. Cette série de rencontres, le plus souvent en présence des œuvres de l’artiste invité, s’est amorcée par la venue d’artistes vivants et travaillants sur le territoire local. Elle s’est poursuivie en 2008 avec des artistes extérieurs à la Région Limousin afin de croiser les regards entre ceux qui vivent dans ce paysage et ceux qui s’y inscrivent de façon temporaire (Chrystèle Lerisse, Thierry Girard, Franck Gérard, Gilles Bruni, Alix Delmas, Xavier Zimmermann…). Ces conférences destinées à un public de scolaires et d’enseignants sont également ouvertes à tous. Ann Pham N’Goc Cuong, responsable du Pôle National Ressource Paysage, coordonne et anime ces conférences.

La conférence d’Alix Delmas s’articule autour de sa vidéo D106, un road-movie nocturne où les phares de la voiture, qui nous guide dans une vision subjective, sont remplacés par quatre spots de couleurs qui théâtralisent ainsi le voyage. La bande son occupe une place centrale dans cette œuvre.
Cette conférence permet de découvrir la genèse de cette œuvre et la façon dont elle prend racine dans l’ensemble de la production de l’artiste (dessins, aquarelles, photographie, installations)

Enfermement d’Anne-Marie Filaire nous a fait découvrir une relation au paysage fondamentalement différente de celle d’Alix Delmas. Son travail sur le territoire, inscrit dans la durée, là où le conflit risque à tout instant d’exploser, permet de prendre toute sa dimension à la fois physique et aussi conceptuelle, dans un film rétrospectif. Anne-Marie Filaire a présenté également un diaporama de la frontière urbaine au Cambodge. Ces deux travaux ont permis d’établir un lien important pour comprendre sa relation au paysage, mais au-delà à la construction de notre identité individuelle comme collective.

 

Vue de l'exposition L'Artothèque au Musée, Musée d'art et d'archéologie de Guéret, 2008Musée d'art et d'archéologie de Guéret
"L'artothèque au musée"

Œuvres de Frédéric Bouffandeau, Patrick Caulfield, Yves Chaudouët, François Daireaux,  Laurie-Anne Estaque, Anne-Marie Filaire, Isabelle Grosse, Frédérique Metzger, Nicolas Milhé, Marc Pataut…

Lors de l’inauguration de l’exposition, une rencontre avec les publics a été animée par l’artothèque. Les visiteurs pouvaient emprunter les œuvres de l’artothèque exposées ainsi celles  présentées dans des «réserves mobiles». C’était bien évidement l’occasion d’un échange nourri avec un public fidèle au musée. L’expérience est simple : chaque visiteur peut s’emparer d’une œuvre de la collection de l’artothèque. Bien sûr, il aura rempli auparavant toutes les conditions du prêt qui reste gratuit pendant la durée de l’exposition, pour les particuliers. Cette opération est le moyen original proposé par l’artothèque du Limousin pour faire vivre de façon temporaire un relais artothèque en Creuse. 13 œuvres ont été empruntées sur  le week-end (10 le samedi, 3 le dimanche)
Le dimanche, un parcours croisant les regards d’une collection à l’autre a été proposé aux visiteurs, animé par la personne en charge des publics au musée ainsi que celle de l’artothèque.

 

 

Rencontre avec Frédérique Metzger

4 juin 2008, rencontre avec Frédérique Metzger

Cette année, deux artistes ont été invités à réaliser une rencontre avec les publics qui venait s’inscrire dans les ateliers de pratique artistique habituellement ouverts aux jeunes publics du musée.
Frédérique Metzger a choisi d’installer ses œuvres parmi les collections du musée afin d’établir des connexions surprenantes (Les Ménades, soit plus d'une centaine de pièces ; L'œuvre Au coin, 2002, L'avalé à l'envers, 2001, Se développer en milieu hostile, 2003, H ot House,1998). Ensuite, elle a animé un atelier où chacun s’est attaché à produire d’étranges spécimens. L’ensemble de cette constellation d’hybrides faits d’objets de récupération a été classé par « famille » et exposé dans une vitrine du musée.



Enfnats dessinant lors de la rencontre avec François Daireaux

François Daireaux, 18 juin 2008

François Daireaux s’est attaché à présenter l’évolution de son œuvre depuis 1990. Il met en évidence sa préoccupation pour des gestes simples répétés jusqu'à l'épuisement. Cette cadence rythmée l'entraîne vers une méditation, proche des transes hypnotiques.
L’atelier qu’il pilotait proposait aux participants de reproduire à l’encre de Chine, les 150 structures de Mes ruines. Le rythme, qu’il imposait, interdisait la perfection comme l’achèvement du dessin. Courte et variable, la durée de projection de chaque image aux structures complexes, poussait chacun à abandonner les exigences habituelles comme "finir son dessin", "affiner les détails", "finalise

 

Vue de l'exposition l'Art en bandoulière13-21 septembre 2008 : Journées du patrimoine
L'art en bandoulière III
Partenariat avec : Parc Naturel Régional Périgord Limousin, Pôle Expérimental des Métiers d’Art de Nontron, Musée départemental d’art contemporain de Rochechouart, les Arts au mur (artothèque de Pessac).

Pour sa troisième édition, l’opération L’art en bandoulière s’est déroulée pendant les journées Européennes du Patrimoine. Le temps d’un week-end, le public a pu emprunter  des œuvres des collections sur les sites du musée départemental d’art contemporain de Rochechouart et le pôle des métiers d’art de Nontron.

Un travail de médiation très complet a été mené pour la première fois avec le groupe scolaire de Rochechouart : Qu'est-ce qu'une collection ? Qu'est-ce qu'une artothèque et un musée ?
Une sélection de l'œuvre qui sera accrochée pendant un mois et demi dans la classe a ensuite été faite par les élèves. S’ensuit un temps d’échange et de discussion autour de l’œuvre retenue. Des pistes de travail sont dégagées avec l’enseignant autour de l'œuvre et de la démarche artistique. Un rendez-vous est pris pour récolter les témoignages et les expériences des enfants. Les enfants ont donc vécu au quotidien avec cette œuvre, et sa présence a également donné lieu à des séances d'expressions plastiques variées.

Un atelier « accrochage et scénographie » a été mis en place avec des élèves volontaires des classes de 5e du collège de Rochechouart pour évoquer les questions liées à l’accrochage et à la signification des choix scénographiques.
Un mur complet a été  réservé aux élèves dans l’exposition. Un corpus d'œuvre avait été constitué. Aux élèves de s'emparer de ce mur vide et d'y accrocher des œuvres selon une logique qu'ils voudront bien faire émerger.
Une rencontre avec le réseau des assistantes maternelles :

visite de l'exposition par les assistantes maternelles et les tout petits.
Il s’agit d’opérer au choix d'une œuvre par les assistantes maternelles et de lancer les prémices d’une tentative de verbalisation pour les enfants en cours d’acquisition du langage.

La mise en place d'un rendez-vous mensuel avec le musée autour d'une œuvre exposée a été retenue.
Enfin, une promenade - découverte autour des œuvres des collections des artothèques du Limousin et de Pessac avec l’association des amis du musée a également été réalisée.



22 août-26 septembre 2008, La Souterraine (Creuse)
Jacques Villeglé

Partenariat avec la MJC – La Croisée des Chemins.
Rencontre autour des œuvres de Jacques Villeglé animée par la personne en charge des publics.



Novembre-décembre 2008, « Une collection pour vous », Ville de Saint-Yrieix. Une famille empruntant deux dessins de Frédéric Bouffandeau, fusain, 2001, derrière : Jacques Villeglé, « Suite 2003 », sérigraphie arrachée, 2003.Novembre-décembre 2008, "Une collection pour vous"
Ville de Saint-Yrieix
Partenariat : Ville de Saint-Yrieix, Centre Culturel Jean-Pierre Fabrègue


Prêts d’œuvres :
pendant toute la durée de l’exposition, des rencontres avec les publics ont été organisées les mercredis, les prêts d’œuvres étaient réalisés lors de ces rencontres. 24 œuvres ont été empruntées, et 29 personnes sont venues choisir (seule, en couple ou en famille dont 8 avec des enfants d’une moyenne d’age de 10 ans). Sept nouveaux emprunteurs ont souhaité franchir le pas et huit sont fidèles au rendez-vous depuis 2006. Un souci de convivialité a enveloppé autant le temps du choix d’œuvre que celui du retour où chacun a pu témoigner de son expérience autour d’un thé.

Un atelier avec l’artiste Frédéric Bouffandeau s’est déroulé en deux temps : le premier où l’artiste explore la genèse de son travail et où il propose de découvrir l’évolution de sa démarche. Le second temps est celui de l’exploration plastique : Frédéric Bouffandeau propose alors un atelier où l’enjeu est moins de produire des dessins que de comprendre son système pictural et la manière dont le déploiement de ses formes s’organise et évolue dans le temps. Ainsi, chacun réalise une matrice dont il va expérimenter la mise en espace. Cette approche pédagogique plastique offre ainsi la possibilité à tous d’expérimenter de façon rigoureuse et minutieuse l’œuvre de l’artiste sans avoir un nécessaire recours au mot.

 

5,25 "évenementiel" Pause
Jeudi 4 décembre à Saint-Yrieix

Après la projection du film d’Anne-Marie Filaire à la Souterraine le 3 décembre (voir plus haut la collaboration avec le CRDP), une séance était proposée à Saint-Yrieix autour des vidéos d’Alain Séchas de la collection du FRAC Limousin et du FRAC Languedoc Roussillon. L’artothèque et le Centre Culturel avaient invité Yannick Miloux à venir dialoguer avec le public lors de cette soirée organisée dans le cadre de la programmation réseau Art Contemporain « PAUSE ».

 

72 1024x768 Normal 0 21 false false false FR X-NONE X-NONE

Musée de Guéret

 

2013 - Artothèque du Limousin, Tous droits réservés.- Artothèque du Limousin  27, boulevard de la Corderie - 87 031 Limoges cedex - 05 55 45 18 20
mentions légalescontacts